4 oct. 2017

Les Décharnés - Une lueur au crépuscule

Couverture Les Décharnés : Une lueur au crépuscule

Auteur : Paul Clément
Editions : Auto-Edition
Nombre de pages : 320 pages
Date de parution : 1er Décembre 2015
Format : Numérique






Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu'une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l'horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang... de sang humain. S'il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l'assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu'il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?

"

Depuis plusieurs mois, ce roman de Paul Clément m'intrigue, principalement par les retours de blogueuses dont les goûts sont similaires aux miens, alors quand j'ai eu l'opportunité de postuler à travers Simplement Pro, aucune hésitation.
Je tiens à m'excuser auprès de l'auteur pour ce retard impardonnable, j'ai rencontré pas mal de difficultés avec ma liseuse, ce qui retarde tout par la suite ...



Les romans post-appocalyptique ou autour des zombies m'ont toujours fait réfléchir, car dans une telle situation, comment survivre ? A qui faire confiance ou non ?  Et pour ce roman, Paul Clément nous le montre bien à travers son personnage principal, Patrick. Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un héros dans cette histoire, c'est simplement un homme, antisocial, dont le monde bascule lorsqu'une horde de zombies tentent d'en faire son repas. Autant pour les plus sauvage, quelques pièges suffisent, mais pour les plus intelligents ... 



J'ai fortement apprécié naviguer dans ce chaos aux côtés de Patrick, très terre à terre, il reste néanmoins un homme, un être humain, avec ses bons et mauvais côtés, ses doutes, comme ses certitudes. Il est agréable de lire ses mésaventures et, plus rapidement que l'on ne peut le penser, la fin approche. Du roman, hein, pas celle de la fin du monde. Quoique ... 



Je comprends donc tout à fait le succès de ce roman sur la blogosphère, car même des non-adepte de ce genre se sont jeté dessus et l'ont littéralement dévoré ! En tant que fan de ce genre, j'ai pu y retrouver les bases qui me semblent importantes et j'étais comme un poisson dans l'eau. Paul Clément se glisse dans les auteurs à suivre ! A votre tour ...



3 commentaires:

  1. Je l'ai lu l'an dernier et il m'a vraiment laissé une bonne impression ! C'était une lecture de zombie qui valait bien le détour !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce roman, pourtant je ne suis pas très zombies mais lui il m'a plus :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci Audrey pour cette critique, très heureux que tu te sois retrouvée dans cette lecture. À bientôt !

    RépondreSupprimer

A ton tour de parler ☺